Ciel analyse l’auto-entrepreneur dans son 3ème baromètre

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

C’est la troisième année que l’éditeur de logiciels de gestion pour petites entreprises Ciel publie son baromètre destiné à mesurer la création et l’informatisation des Petites Entreprises. L’édition 2010 aborde trois sujets phares :

  • l’informatisation des petites entreprises et l’utilisation des logiciels de gestion
  • les auto-entrepreneurs
  • la mobilité des très petites entreprises.

Dans le cadre de cette étude, Ciel a interrogé les 140 000 auto-entrepreneurs ayant téléchargé le logiciel Ciel Auto-entrepreneur Facile depuis le mois de mars 2009.

Le profil type de l’auto-entrepreneur

Ce serait un homme (pour 80%) d’une quarantaine d’années ayant une expérience significative à son actif (plus de 20 ans pour un tiers d’entre eux), travaillant dans le secteur des services (65%). Pour ce qui est de sa situation au moment de la création de son auto-entreprise, elle est variable :

  • 41% étaient salariés
  • 31% en recherche d’emploi

L’information dont ils disposent

82% des auto-entrepreneurs estiment être suffisamment informés, ce qui est un trés bon score.

65% ont obtenu leurs renseignements grâce à des organismes extérieurs, les autres les obtenant sur des sites web et blogs dédiés au sujet.

On constate que les informations recherchées concernaient à 49% le régime en lui-même, à 35% la gestion administrative de l’activité et à 16% seulement les aspects commerciaux, chiffre surprenant étant donné que 55% des auto-entrepreneurs révèlent rencontrer des difficultés à trouver des clients et 11% à établir leurs tarifs, tendance générale confortée par la vision de la Fédération.

Un tiers des auto-entrepreneurs souhaite évoluer vers un statut classique

Si la majorité des auto-entrepreneurs ne pense pas atteindre le plafond du chiffre d’affaires fixé par le régime avant 2 ans, un tiers d’entre eux a pour ambition à évoluer vers un statut classique :

  • 83% prévoient que ce changement aura lieu d’ici 1 à 2 ans
  • près d’un tiers d’entre eux adopteront le statut d’Entreprise Individuelle (au régime réel)
  • le statut d’EIRL, qui entrera en vigueur en janvier 2011, arrive en 3ème place des nouveaux statuts convoités
  • 65% des auto-entrepreneurs interrogés révèlent avoir besoin de conseils juridiques et fiscaux concernant leur évolution vers un statut classique, chiffre très important au regard de la complexité que l’opération de bascule représente.

L’accompagnement : un véritable enjeu !

Florence Méro, directrice général de Ciel apporte des précisions complémentaires : « Il apparaît clairement que la création d’entreprise attire une population relativement jeune : parmi les auto-entrepreneurs, le taux de ceux qui souhaitent évoluer vers un statut classique est de plus de 40% chez les moins de 40 ans contre 30% chez les plus de 40 ans. Mais jeunes ou moins jeunes, tous les auto-entrepreneurs ont besoin d’accompagnement. Or ils ne sont que 9% à adhérer aux fédérations, unions, associations… Il faut donc organiser pour demain l’accompagnement de ces nouveaux créateurs et répondre à leurs questions ».

Source: http://www.federation-auto-entrepreneur.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »